Une loi liberticide que même le rapporteur de la loi juge "quasi inapplicable" !Avertir les autres usagers de la présence de contrôleurs pourra désormais être passible de deux mois de prison ferme et une amende de 3750 euros.