Même si la température moyenne de la Terre n’augmente pas de plus de deux degrés par rapport au milieu du 19e siècle, une grande partie des coraux vont mourir. Cette valeur apparaît donc d’ores et déjà trop élevée...