Selon un groupe de chercheurs, le virus Zika ne serait pas à l'origine de l'augmentation de microcéphalies chez les nouveaux-nés en Amérique du Sud. L’étude met en cause l'utilisation d'un insecticide fabriqué par un partenaire de Monsanto.