La dernière escroquerie de la Gauche : le coup de rabot aux APL