Coup de rabot sur les privilèges des anciens Présidents : Ils nous coûteront encore très cher.