C’est l’idée défendue par un collectif d’artistes Danois à Copenhague qui met sur le même plan les terroristes des attentats de Paris et de Bruxelles et Jeanne d’Arc